Bébés et mamans

Pourquoi ?

Lors de la grossesse, les transformations du corps de la maman entrainent une adaptation des structures souvent responsables de troubles fonctionnels (sciatique, reflux, lombalgie…).

Concernant le bébé, il faut savoir qu’il subit de nombreuses contraintes durant ces 9 mois de croissance intra-utérine.

L’accouchement ainsi que la position intra-utérine peut être la cause de tensions intra-crâniennes (parfois visible, ex : plagiocéphalie), dues à la souplesse et la malléabilité du crâne du nouveau-né.

Comment ?

Pour les mamans

Certaines techniques ostéopathiques douces permettent au corps de la femme enceinte de s’adapter plus facilement à ses nouvelles contraintes et de limiter les douleurs.

Une consultation d’ostéopathie tous les 2 à 3 mois pendant la grossesse et après l’accouchement est nécessaire pour prévenir ces troubles fonctionnels.

Ces manipulations douces ostéopathiques facilitent le passage du bébé au moment de l’accouchement de part une bonne mobilité des os du bassin ainsi qu’un équilibre des muscles du périnée.

Pour les bébés

L’ostéopathe va rééquilibrer les tensions du corps dans sa globalité avec uniquement des techniques très douces, en permettant un meilleur développement psychomoteur, sans contrainte mécanique.

D’où l’importance de consulter pour un bilan après la naissance ou pour un bilan préventif annuel.

Quand devez-vous consulter ?

  • Pour les mamans

  • Sciatalgie, douleurs du sacrum et du coccyx, lombalgie
  • Troubles digestifs : nausées, reflux gastro-oesophagien, ballonnement, trouble du transit
  • Troubles circulatoires, jambes lourdes
  • Maux de tête
  • Troubles gynécologiques, spasmes
  • Douleurs d’origine ligamentaire dues à la croissance du bébé
  • Pour les bébés

  • Naissance (par forceps, césarienne, siège, expression abdominale, circulaire du cordon)
  • Prématurité
  • Trouble du canal lacrymal
  • Rhinite, otite à répétition
  • Difficulté de succion
  • Troubles digestifs (coliques, constipation, régurgitation, reflux…) 
  • Torticolis congénital
  • Difficulté de rotation de tête d’un côté
  • Plagiocéphalie ou asymétrie du crâne
  • Pleurs, cris…
  • Troubles du sommeil